Négocier la gestion algorithmique : Un guide pour les acteurs du monde du travail

Ce guide vise à fournir un cadre aux acteurs du monde du travail qui conçoivent, mettent en œuvre et/ou font le suivi des systèmes de gestion algorithmique. Ce guide a été pensé comme une boite à outils pour faciliter le dialogue et les processus de consultation et de négociation de la gestion algorithmique. 

La gestion algorithmique, c’est quoi ?

Hier entièrement effectuées par des humains, les fonctions de gestion sont de plus en plus remplies de manière automatique par des algorithmes. Cette nouvelle forme de gestion algorithmique se répand maintenant dans de multiples domaines. Voici quelques exemples de tâches de gestion gérées par des algorithmes :

  • Contrôler la productivité des télétravailleurs;
  • Sélectionner une dizaine de candidatures parmi les milliers reçues par l’entreprise;
  • Indiquer le trajet optimal pour un livreur;
  • Surveiller les déplacements des agents d’entretien;
  • Élaborer la planification de la semaine pour les commis d’une épicerie;
  • S’assurer de la qualité de la diction d’une téléopératrice. La gestion algorithmique chamboule de manière inédite le monde du travail.

En effet, l’automatisation concernait jusqu’alors essentiellement les tâches d’exécution et de production. Avec la gestion algorithmique, elle touche désormais largement les fonctions de gestion : planifier, organiser, diriger, contrôler… En d’autres termes, les gestionnaires sont de plus en plus appelés à être épaulés, voire remplacés, des algorithmes !

Souvent associée à des entreprises technologiques telles qu’Uber et Amazon, la gestion algorithmique se diffuse actuellement dans de larges pans de l’économie plus traditionnelle. Certains secteurs d’activité font même face à des évolutions particulièrement rapides, comme c’est le cas notamment de la logistique, du commerce, de la banque et de l’assurance, ou encore de la santé. 

Pourquoi la gestion algorithmique doit être un thème de relations de travail ?

La gestion algorithmique est porteuse autant d’opportunités que de menaces pour le monde du travail. Les plus enthousiastes célèbrent l’avènement d’un « travail augmenté » grâce à ces technologies, où notre quotidien serait enfin débarrassé des tâches les plus routinières et à plus faible valeur ajoutée. Néanmoins, la diffusion des algorithmes de gestion fait également planer le spectre d’un « travail diminué », pour les gestionnaires, mais plus encore les employés de première ligne : destruction d’emplois, intensification du travail, diminution de l’autonomie des travailleurs, « automatisation » des discriminations, surveillance intrusive et permanente, etc.

Or, les travaux académiques démontrent de plus en plus que les risques associés à la gestion algorithmique sont bien réels. Face à ce constat, il apparait dès lors essentiel que les acteurs du monde du travail, notamment les employeurs et les syndicats, jouent le rôle de garde-fous de cette révolution technologique en marche.

Pour l’heure, la gestion algorithmique tarde encore à apparaitre dans les agendas de négociation collective. Entre autres, deux importantes raisons peuvent expliquer ce déficit : la compréhension encore parcellaire du phénomène et l’absence d’encadrement pour négocier ces sujets nouveaux.

Le présent guide entend précisément contribuer à combler ces deux manques. Pour ce faire, il se structure en deux parties : 

La partie 1 vise à présenter ce qu’est la gestion  algorithmique, ainsi que les enjeux  qui y sont associés en termes de  travail et d’emploi.

La partie 2 vise à détailler comment,  concrètement, syndicats et employeurs peuvent encadrer  la gestion algorithmique dans les  milieux de travail.

Ne manquez rien de l’actualité de l’Obvia!

Recevez les nouvelles de la communauté, les événements à venir et les opportunités liées à la recherche.