Syndrome de Frankenstein et IA: mieux comprendre l’impact des facteurs culturels sur les attitudes envers le numérique

Ce projet de recherche souhaite, à travers des sondages auprès de Canadiens et de Japonais ainsi que différentes méthodes d’analyse textuelle automatisée permettant d’analyser le discours des décideurs publics: 1) proposer une mesure fiable et valide de l’acceptabilité sociale des enjeux liés à l’IA et au numérique, qui soit sensible aux particularités du Canada et du Japon mais comparable entre les deux pays; 2) comprendre les facteurs clés qui influencent l’acceptabilité sociale de ces enjeux, et examiner dans quelle mesure cette dernière est ancrée dans des facteurs culturels profonds; 3) identifier les interventions des décideurs publics canadiens et japonais qui concernent l’IA, et examiner dans quelle mesure le discours des élus est en synergie avec l’opinion publique dans chaque pays. Ce projet, au¬delà de sa contribution théorique et méthodologique à propos d’un sujet encore sous-¬exploré, fournira des données fiables et représentatives aux décideurs publics des deux pays afin de guider la réflexion pour une intégration responsable et socialement acceptable de l’IA au sein de nos sociétés.

Chercheur principal

Cochercheuse et cochercheurs

Takeshi Iida

Professeur
Département de droit contemporain comparé
Institut des sciences sociales - Université de Tokyo

Ne manquez rien de l’actualité de l’Obvia!

Recevez les nouvelles de la communauté, les événements à venir et les opportunités liées à la recherche.